Chaque communauté est économiquement autonome et assure sa subsistance par des travaux qui rendent les sœurs solidaires de la peine des hommes qui doivent gagner leur pain. Les Visitandines devenues inactives (infirmités, âge) contribuent à l'œuvre communautaire par la prière et l'offrande de leur vie. Elles partagent aussi volontiers leurs ressources avec des plus pauvres qu'elles.

"C'est l'amour qui donne du prix à toutes nos œuvres" (François de Sales)

 
  • Rucher Open or Close

    « C’est faire en partie ce que l’on doit quand on fait ce que l’on peut. » François de Sales

    Travailler, c’est m’unir au monde surtout au monde du travail et à celui qui ne connaît pas le Seigneur. Pour moi c’est une prière car je peux toujours m’unir au Seigneur. Et c’est une offrande, unie à celle de Jésus et présentée par Lui au Père Eternel. C’est aussi un don, une participation à la création, dans l’Amour que Dieu nous donne chaque jour. Il y a des moments où c’est difficile mais le Seigneur vient toujours à notre rencontre et nous offre la force intérieure pour tout dépasser. Cela nous plonge dans le mystère de l’Incarnation : Jésus, en sa condition humaine, a sanctifié tous les gestes que nous faisons. Si je le vis dans ce regard d’amour tout est sanctifié malgré nos fragilités.

    Jésus dit : "Sans moi vous ne pouvez rien faire" donc je passe par Jésus pour que tout soit transformé. C’est l’Amour qui transforme tout !

  • Lingerie Open or Close

    « Regardez toujours Dieu dans votre cœur et votre cœur en Dieu » François de Sales

    Le travail est un lieu de rencontre avec le Seigneur.

    Je commence par me mettre sous le regard de Marie, en lui demandant son aide et en lui offrant mon travail. Les mains occupées et mon attention sollicitée, j’essaie de demeurer en présence de Dieu, sous son Regard. Je prie de mémoire mon chapelet, ou je médite l’homélie entendue à la messe ou un passage de l’Evangile. Parfois je me perds dans le nombre des « Ave » et même je ne prie plus. Mais le plus important c’est que j’offre mon travail au service de la communauté, pour le Seigneur. C’est parce que je le fais pour Lui que mon humble travail est fécond pour l’Eglise et le monde.

  • Témoignage d'une novice Open or Close

    Quand je pense à la manière dont je vivais le travail avant d’entrer au Monastère et ce que je vis aujourd’hui, tout a changé: C’est passer du vouloir et du faire à cette recherche du Seigneur. Le fondement du travail c’est de se laisser trouver par le Seigneur. Etre en présence de Dieu.

    "Ô qu'heureuse est l'âme qui en la tranquillité de son coeur conserve amoureusement le sacré sentiment de la Présence de Dieu!" François de Sales

     

  • L’économat Open or Close

    « Nous faisons toujours assez quand Dieu travaille avec nous. » François de Sales

    Voilà un vrai travail de « funambule » !
    C’est l’humour de Dieu: tout quitter pour le suivre, faire vœu de pauvreté et … s’occuper des questions matérielles de la maison !
    Du savon au jambon… Des endives à la lessive… Des ampoules au robinet qui coule… Des extincteurs aux ascenseurs…
    Où est la priorité ?!?
    Demeurer en Présence de Dieu, pour ne pas tomber dans les pièges de l’esprit de consommation, de la facilité, de la précipitation…
    Demeurer en Présence de Dieu, pour s’émerveiller de sa Providence[A1] à l’œuvre au cœur de tout ce qui fait notre quotidien.
    Demeurer en Présence de Dieu, pour poser des choix en cohérence avec notre vie : 
    « Les sœurs reconnaissent la valeur des biens que Dieu a répandus dans la création, mais par leur détachement, elles manifestent [devant le monde] qu’elles cherchent d’abord le Royaume de Dieu et sa justice. » (Constitutions de la Visitation n°21)

     « Nous ne pouvons pas toujours offrir à Dieu de grandes choses, mais nous pouvons à tout instant lui en offrir de petites, avec un grand amour. » Jeanne de Chantal


     [A1](Du latin provideo qui signifie prévoir et pourvoir à.) Amour prévenant de Dieu qui fait tout concourir au bien de chacun de ses enfants.

     

  • Le poulailler Open or Close

    "Seigneur, voilà un petit poussin éclos sous les ailes de votre grâce; s'il s'écarte de l'ombre de sa mère, le milan le ravira ; faites donc qu'il vive à la faveur et à l'abri de la grâce qui l'a produit." François de Sales

    Bienvenue chez "nos sœurs les poules" ! 95 poules et 2 coqs pour offrir de bons œufs à la communauté, à nos hôtes et même, selon les périodes de ponte, en vente à la porterie.

    Notre vie demande un réel équilibre: voilà un travail en contact direct avec la Création que Dieu nous a confiée, qui permet de s’aérer et de demeurer ancrée dans le concret de la vie : il est si bon d’avoir les pieds dans le fumier et le cœur en Dieu !

  • Il y a travail et travail… Open or Close

    « Nous ne pouvons pas toujours offrir à Dieu de grandes choses, mais nous pouvons à tout instant lui en offrir de petites, avec un grand amour. » Jeanne de Chantal

    Celui où on est en pleine activité et qui risque de tourner à l’activisme…Mais ce n’est pas de celui-là dont je parlerai. C’est d’un autre: quand on perd peu à peu la possibilité de travailler. Que faire alors ? Soit c’est le repliement sur soi qui mène au total découragement et qui va jusqu’au désespoir !… Soit c’est de recourir à la prière, s’appuyer sur elle, dans l’offrande...: Offrir pour le monde, les familles, la Sainte Eglise, les prêtres, les prisonniers, les sans abri,… la liste est longue, très longue même. C’est une école, un travail de tous les jours ! Oui ! j’insiste c’est une école ! Car c’est naturel de se comparer aux autres: cette personne fait tant de travail et elle a mon âge. Cette autre qui va avoir 100 ans et qui arrive à faire encore pas mal de choses ! … Il faut savoir se contenter des petites tâches, celles qui ne demandent pas beaucoup de force, mais qu’on trouve à tout moment. Et puis il faut aussi se prendre en main et se dire : Toi, reste aux pieds de Jésus comme Marie Madeleine. Ecoute, prie et offre ! Que ta souffrance devienne paix, joie, amour pour tous !