22 juin - Grands préparatifs au jardin pour la procession du St Sacrement. Cinq sœurs se chargent de faire chacune un reposoir. Prise de zèle, l'une d'elle, responsable de la petite chapelle de Notre Dame du Sacré-Cœur, grimpe à la hauteur de la statue pour mettre un tissus. Voulant redescendre, elle pose le pied dans le vide et se retrouve 2,50m plus bas ! Elle se relève et rentre stoïquement au monastère, un peu sonnée et bien endolorie...on ne le serait à moins avec cinq côtes cassées que révèleront les examens ! Mais tout en ne comprenant pas comment cela est arrivé, notre sœur est persuadée - et nous aussi - qu'elle a bénéficié de la protection des anges car elle a fait une pirouette dans sa chute qui l'a empêchée de tomber sur le dos, ce qui aurait pu être plus grave encore...

23 juin - Malgré cet accident qui attriste quelque peu nos cœurs, la Fête-Dieu a été solennisée par une belle et fervente procession du St Sacrement dans le jardin du monastère. La chaleur et le bruit des arènes voisines n'ont pas empêché le recueillement des participants. Après les haltes à chacun des cinq reposoirs joliment décorés nous avons terminé par la prière de l'office des Vêpres dans la chapelle.

28 juin - Comme nous vous vous l'avions annoncé, le Centre de la Garde d'Honneur (ou Heure de Présence ) a accueilli l'engagement de cinq de ses premiers membres au cours de la Messe de la fête du Sacré-Cœur : 3 moniales de la Visitation et 2 mères de famille venues d'Aix. Comme l'a fait remarquer le célébrant, le Père Savalli, curé de la paroisse Ste Marthe à Tarascon, « il n'y a pas beaucoup d'hommes…». Bienvenus à ceux qui s'inscriront !

Après l'homélie, dans laquelle le Père nous rappelait que le Cœur de Jésus est « la source, le foyer, la fontaine de toutes les grâces dont nous avons besoin pour aimer... », les membres sont venues dans le sanctuaire. Le Père a béni les médailles et les a remises à chacune après qu'elles aient prononcé ensemble leur engagement. Moment intense pour celles qui offraient leur Heure de Présence en témoignage d'amour au Cœur de Jésus.

A l'issue de la Messe, un verre d'amitié a rassemblé pour un petit moment au parloir les nouvelles engagées et les personnes de l'assemblée. Parmi celles-ci, deux aixoises, déjà engagées dans la Garde d'Honneur, qui étaient venues entourées leur amie Christine, pour ce moment important. Elles nous ont dit leur joie qu'un centre soit ouvert dans le diocèse et prient pour que l'association se répande. Oui, que le Cœur de Jésus soit toujours plus connu et mieux aimé !